Chroniques 1908

 
 

Dernière mise à jour / Letzte Änderung : 26 / 07 / 2021

 

Page rédigée par : MJR.

 

Chroniques générales de la place forte de Strasbourg

 

 

Introduction

 

 

Dans cette chronique nous avons rassemblé l’essentiel des informations relatives aux fortifications, à l’évolution des techniques civiles et militaires, à l’évolution des armées européennes et aux garnisons d’Alsace-Lorraine. Nous avons ajouté quelques dates repères de l’histoire et des actualités qui influent sur le développement des techniques militaires. Certaines rubriques peuvent paraître anodines, comme un communiqué de désertion, mais ce dernier nous donne livre des informations sur la région de recrutement de cette unité ou sur l’équipement. Compte tenu que des erreurs de traduction sont toujours possibles, surtout avec des termes anciens, je garde les mots et expressions allemandes entre guillemets. Toutefois, il s’agit bien de l’orthographe de l’époque.

A travers la lecture de ce document, nous vous invitons à vous plonger dans l’ambiance et l’histoire de cette année, mais pour les textes originaux retranscrits sur cette page, il est dès fois nécessaire de gratter la couche de nationalisme que l’on retrouve dans la presse allemande et française de cette époque.

Cette chronique n’est pas définitive et évolue constamment pour être complétée et mise à jour. Avant d’aborder les chroniques de l’année, nous commençons par vous présenter succinctement la liste des fortifications principalement européennes en cours de construction ou de modernisaation et l’évolution des techniques militaires de cette année.

 

 

Abréviations et termes allemand couramment utilisés :

 

A.K.O. = Allerhöchste Kabinetts-Order = Ordre du cabinet impérial / Ordonnance impériale (ordre signé par l’Empereur d’Allemagne).

IR = Infanterie-Regiment = Régiment d’infanterie (généralement suivi de son numéro).

Reichsland = Terre d’Empire = partie annexée de l’Alsace-Lorraine.

 

Les grades allemands et leur équivalence françaises :

 

General der Infanterie, General der Kavalerie = équivalent au général de corps d’armée.

Generallieutenant = équivalent au général de division.

Generalmajor = équivalent au général de brigade.

Oberst = = colonel.

Oberstlieutenant = lieutenant-colonel.

Major = chef de bataillon, chef d’escadron, commandant.

Hauptmann ou Rittmeister (pour les troupes montées) = capitaine.

Oberleutnant = lieutenant

Leutnant = sous-lieutenant.

 

Remarque : l’orthographe allemande diffère de celle d’aujourd’hui. Par exemple pour les portes on note la présence d’un h « Thor » qui a disparu ultérieurement (Tor), et de nombreux mots s’écrivent encore avec un c, alors que quelques années plus tard on utilisera le k, comme pour Fortification écrit ultérieurement Fortifikation. On germanise les mots d’origine française. J’emploi autant que possible l’orthographe d’origine.

 

Fortifications, ouvrages en cours de construction

 

 

Dans cette rubrique je recense l’essentiel de l’activité de construction des fortifications en Europe. Elle permet de comparer les ouvrages érigés à Strasbourg à ceux qui ont étaient en construction à la même période. Certes, cette liste comporte certainement des lacunes, quelques erreurs ou dates de construction divergentes en fonction des sources. Ces informations peuvent évoluer et être complétées par des informations analyses complémentaires. L’ensemble des informations est tiré des sources citées en fin de page et complétées par les relevés effectués sur le terrain.

 

Empire allemand

 

Cette rubrique concerne les fortifications allemandes en cours de construction ou de modernisation, sur le territoire allemand, en tenant compte des frontières de l’année en cours.

 

Allemagne Front Nord – Côtes de la Mer du Nord (Nordsee) et de la Baltique (Ostsee)

 

Place forte de Swinemünde

Ouvrage en cours de construction :

Plantagenbatterie (1908-1910). Initialement les abris à munitions et les abris à l’épreuve étaient installés entre les pièces d’artillerie. Armement initial : 6 x 21 cm Bronzemörser, qui sont enlevés avant la guerre 1914-18 et remplacé par de nouveaux emplacements de pièces pour 3 x 24 cm Geschütze auf Mittelpivot-Lafette. 1914-1918 : construction d’abris à munitions devant le pont-levis du « Westretranchement » pour qu’une explosion ne détruise pas la batterie. Ajout d’une quatrième pièce.

Source : S2938 : Gosch, Franck : Festungsbau an der Nordsee und Ostsee, Mittler & Sohn GmbH, Hamburg, 2003, p. 140.

 

Allemagne Front Ouest

 

Place forte de Metz

Ouvrages en cours de construction :

Infanterie-Werk Belle-Croix - ouvrage d’infanterie de Lauvallières (09/1908-1914). Ouvrage cerné d’un fossé sur le front et les flancs à contrescarpe bétonnée et escarpe à terre croulante avec grilles défensives, blockhaus de chemin couvert relié à la galerie de contrescarpe, un coffre de contrescarpe double au point d’épaule droit et un coffre simple au point d’épaule gauche, 1 caserne bétonnée à 2 niveaux avec caponnière centrale, équipé de chauffage central au charbon, au sous-sol 1 usine électrique, 3 observatoires cuirassés d’infanterie, parapet avec tranchées bétonnées et des emplacements pour mitrailleuses, des abris de piquet avec cloche de guet. Organisation sensiblement identique à l’ouvrage Infanterie-Werk Mey. Etat : ouvrage inondé, accès impossible.

Source : S0075 : Christian Dropsy : Les fortifications de Metz et Thionville, autoédition, Bruxelles, 1995, p. 69, 71.

Infanterie-Werk Meyouvrage d’infanterie Champagne (10/1907-1912) ouvrage entouré d’un fossé sur le front et les flancs à contrescarpe bétonnée et escarpe à terre croulante avec grilles défensives, blockhaus de chemin couvert relié à la galerie de contrescarpe, un coffre de contrescarpe double avec amorces de galeries de contremines au point d’épaule droit et un coffre simple au point d’épaule gauche, 1 caserne bétonnée à 2 niveaux avec caponnière centrale, équipé de chauffage central au charbon, au sous-sol 1 usine électrique 4 moteurs diesels 22 CV avec dynamos de 14 kW et des citernes à eau, casemate de flanquement à l’aile droite avec 2 canons de 7,7 cm sur affût de forteresse, 1 observatoire cuirassé fixe sur la casemate de flanquement et 3 observatoires cuirassés d’infanterie, parapet avec tranchées bétonnées et 12 emplacements pour mitrailleuses, un abri de piquet avec cloche de guet et un abri avec cloche de guet sur chaque flanc.

Source : S0075 : Christian Dropsy : Les fortifications de Metz et Thionville, autoédition, Bruxelles, 1995, p. 69, 71.

Feste Wagner - groupe fortifié de l’Aisne (07/1904-1912) au centre du front S, à la lisière du bois d’Avigy, à 800 m environ au NO du village de Verny. Le groupe fortifié comprend les ouvrages suivants : ouvrage d’infanterie de Verny, le point d’appui de Lamencé, une batterie pour 2 canons de 15 cm sur affût protégé installée entre 1907 et 1913, une batterie cuirassée pour 4 tourelles pour obusiers de 15 cm, une centrale électrique, un batterie cuirassée pour 4 tourelles de canons de 10 cm à tube long renforcé, 3 observatoires cuirassés d’artillerie devant la batterie cuirassée pour canons de 10 cm, l’ouvrage d’infanterie Avigy, le point d’appui de la Seille, un observatoire cuirassé d’artillerie. Garnison : environ 1 250 hommes. 1903 : décision pour la désignation de l’emplacement.

Source : S0075 : Christian Dropsy : Les fortifications de Metz et Thionville, autoédition, Bruxelles, 1995, p.69, 71, 124-129.

 

Allemagne Front Sud

 

Place forte d’Ulm

Ouvrages en cours de construction :

Infanteriestützpunkt Lehr (1905-1907), point d’appui d’infanterie en béton. 1945-1946 : arasé par les armées Alliées.

Infanteriestützpunkt Kappellenberg (1907-1909), point d’appui d’infanterie en béton. Etat : actuellement enseveli.

 

France

 

Cette rubrique concerne les fortifications françaises en cours de construction ou de modernisation, conformément aux frontières de l’année en cours.

 

France Front Ouest Côtes de la Mer du Nord, de la Manche et de l’Atlantique

 

Place forte de Dunkerque

Ouvrage en cours de construction :

Ouvrage de la Petite Synthe (1906-1908) au SO de Dunkerque. Ouvrage en béton armée à fossé plein d’eau, un des ouvrages français les plus moderne, avec fossé plein d’eau. Il est racordé à l’ouvrage Ouest par un fossé aquatique et fait face à la frontière belge. Caserne pour un effectif de 186 hommes. Armement : 1 tourelle de 75 mle 05, 1 observatoire cuirassé, 2 tourelles de mitraileuses, 1 observatoire bétonné allemand, 1 casemate de Bourges. Propriétaire : commune de Dunkerque.

 

Place forte de Brest

Ouvrage en cours de construction :

Batterie de l’anse de Dinan (1908), 2 plateformes.

 

France Front Nord-Est

 

Place forte de Toul

Ouvrages en cours de construction :

Fort du Vieux-Canton (1906-1910), 2 tourelles de 75, 2 tourelles de mitrailleuses, 3 observatoires.

Ouvrage Ouest du Vieux-Canton (1906-1908).

Ouvrage Le Mordant (1907-1911), 1 tourelle de 75 mm, 1 tourelle de mitrailleuses, 2 observatoires, 1 casemates de Bourges.

Ouvrage – abri de la Cutine (1908) abri de combat bétonné pour ½ compagnie.

 

Place forte d’Epinal

Ouvrages en cours de construction :

Ouvrage de Deyvillers (1906-1910), ouvrage en béton construit sur l’emplacement d’une ancienne redoute qui comprend : 1 tourelle de 75 mm, 2 tourelles de mitrailleuses, 3 observatoires, 2 casemates de Bourges. 1940-1944 : ouvrage entièrement ferraillé.

Magasin de Bois le Duc (1908-1909), magasin à poudre de secteur sous roc.

Magasin de la Louvoie (1907-1908) magasin à poudre de secteur sous roc.

 

 

Italie

 

 

Cette rubrique concerne les fortifications italiennes en cours de construction ou de modernisation, conformément aux frontières de l’année en cours.

 

Ouvrage en cours de construction :

Fort du Mont Chaberton (1898-1910 autre source 1915), défendant le col du Mont de Montgenèvre. 1906 : il est armé de comprend 8 tours de 12 m de haut supportant chacune une coupole blindée Armstrong avec un canon de 149 mm de 36 calibres. Les canons pouvaient atteindrent la gare de Briançon. 1947 : le territoire est transféré à la France.

 

 

Déclassement – abandon – démantèlement & démolition des ouvrages de fortification

 

 

France

Place forte de Dunkerque

Fort du Risban (1346 environ), ouvrage assiégé par les Anglais. 1405 : les Anglais érige la tour principale appelée Tour Lancastre. Henri VIII créé une courtine avec casernements. L’ouvrage devient français puis Espagnol. Vauban faute de crédit n’apporte qu’un minimum d’améliorations. 1799 : Explosion du dépôt de poudre occasionne de sérieux dégâts. 1842 : Un demi-bastion est accolé pour protéger une nouvelle écluse. 1908 : déclassement du fort. Etat : occupé par un club nautique.

Source : S2757 : Frijns Marco, Malchair Luc, Moulin Jean-Jacques, Puelinckx Jean : Index de la fortification française 1874-1914, autoédition, 2008, p. 436.

 

 

Chroniques / Zeittaffel

 

 

Année 1908 divers

 

France, Grande-Bretagne et Russie : La Triple-Entente est conclue entre la Grande-Bretagne, la Russie et la France.

En 1908, la Grande-Bretagne, la Russie et la France conclue la « Triple Entente ».

Source : S1070 : La première Guerre mondiale 1914-1918, chronologie, édition Nov’Edit, 2001.

 

Autriche-Hongrie : l’Autriche-Hongrie annexe la Bosnie-Herzégovine.

En 1908 l’Autriche-Hongrie annexe la Bosnie. Ceci entraîne la mobilisation de la Serbie. Mais la Russie, mal remise de sa défaite face au Japon, freine la Serbie après consultation de la France et de la Grande-Bretagne.

Source : S1070.

 

France, politique : la C.G.T appele à la grève générale en cas de guerre.

Lors du congrès réuni à Marseilles, la Confédération Générale des Travailleurs (C.G.T.) appelle à la grève générale en cas de guerre.

Source : S1070.

 

France / Allemagne : règlement de la crise marocaine.

La crise franco-marocaine est finalement réglée par un accord qui laisse les mains libres à la France au Maroc en échange de territoire en Afrique Centrale, qui sont cédés à l’Allemagne.

Source : S1070.

 

Allemagne, Reichsland Alsace-Lorraine : relance d’une nouvelle revendication pour une nouvelle constitution.

A Strasbourg, lors de la première lecture du Budget d’Alsace-Lorraine à la Délégation, une nouvelle revandication demandant une nouvelle constitution pour le Reichsland Alsace-Lorraine est relancé.

Source : S1070.

 

Juillet 1908

 

Allemagne, Reichsland : entretiens sur la réforme constitutionnelle.

En été 1908 se déroulent les entretiens entre Bulow et Wedel sur la réforme constitutionnelle.

Source : S0419 : Igersheim, François : L’Alsace des notables 1870-1914, la bourgeoisie alsacienne, édition B.F., 1981.

 

Jeudi 20 au dimanche 30 août 1908

 

Allemagne, Alsace : visite officielle de Guillaume II.

Visite officielle de l’empereur Guillaume II en Alsace.

Source : S0419.

 

Mercredi 21 octobre 1908

 

Allemagne, Reichsland Alsace-Lorraine : nomination d’un nouveau secrétaire d’Etat.

Le 21 octobre 1908, Hugo Zorn de Bulach nommé Secrétaire d’Etat du Ministère d’Alsace-Lorraine.

Source : S0419.

 

Décembre 1908

 

Allemagne, Strasbourg place forte et garnison : garnison des forts et ouvrages.

L’annuaire de garnion hiver 1908-1909 nous livre des détails sur la garnison permanente des forts de Strasbourg en hiver 1908-1909.

Fort Grossherzog von Baden : 7. & 8. Batterie du 2e bataillon du rgiment d’artillerie à pied n°10 « Fuss-Artillerie-Regiment Nr. 10 ».

 

 

Contact

Fort Großherzog von Baden - Fort Frère Rue de la Colline
Oberhausbergen
67205
+33(0)6.98.23.30.14 contact@fort-frere.eu